Nous avons pris contact avec le Dr X en Avril 2019 concernant notre fils âgé aujourd’hui de 6 ans et diagnostiqué autiste à l’âge de 3 ans et demi.

C’est en parents tout à fait avisés que nous décidons cette prise en charge.

Quelques semaines plus tôt, notre fils qui souffre de Pica avale une pièce de deux centimes et c’est de cette manière que nous retrouvons des vers parasites dans ses selles.

Nous prenons contact tout d’abord avec le service de parasitologie de l’hôpital : les examens ne donnent rien et toutes recherches plus approfondies restent trop compliquées à faire pour notre enfant. Celui-ci a de graves troubles du comportement ce qui nuit énormément à sa bonne prise en charge médicale.

Pourtant des signes physiques sont très présents depuis tout petit chez lui ce qui nous laisse penser que cette parasitose est là depuis longtemps : Anémie ferriprive, problèmes d’éruptions cutanés et prurit résistants aux traitements, troubles digestifs , deux épisodes de fièvre isolée dont un avec convulsion, trouble du sommeil, Pica.

Le Dr X nous reçoit malgré les difficultés comportementales de notre enfant et prend en main la prise en charge médicale des troubles physiques de ce dernier après examens sanguins et questionnaires approfondis. Le suivi est régulier et personnalisé.

Notre fils malgré une errance diagnostique et thérapeutique au début , est aujourd’hui pris en charge de manière complète et en recommandation de la HAS auprès de thérapeute pratiquant l’ABA, orthophoniste, ergothérapeute et psychologue. Il a été suivi de manière régulière chez la neuropédiatre de l’hôpital.

La prise en charge biomédicale avec le Dr X a été indispensable pour nous, dès le premier traitement contre la parasitose, les progrès de notre enfant ont été plus que remarquables à la maison et auprès des professionnels qui le suivent. Ses troubles digestifs ne cessent de s’améliorer, il ne souffre plus de pica et ses troubles du comportement ainsi que ses troubles alimentaires ont nettement diminués. Il a intégré en temps réduit l’école du secteur alors qu’avant la prise en charge nous avions dû le déscolariser tant les troubles du comportement étaient ingérables. 

Aujourd’hui en tant que parent le bien être de notre enfant est notre priorité, nous ne savons toujours pas si cette infection a été un facteur aggravant ou déclenchant et son caractère chronique rend difficile son suivi en milieu ordinaire. Nous souhaitons que les troubles physiques de nos enfants fassent pleinement partie de la prise en charge et que l’approche biomédicale fasse l’objet de recherches plus approfondies et qu’elle soit reconnue.

Mme et M. Lebaili


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce contenu est protégé du copier-coller. Nous souhaitons garantir l'authenticité et le respect de nos témoignages.