Ma fille Émeline est née le 26 novembre 2002.

La grossesse et l’accouchement n’ont pas posé de problème.

Notre médecin traitant s’est inquiété du fait qu’à l’âge de dix-huit mois l’enfant très sage qu’elle était ne babillait pas.

A commencé alors un long chemin de croix durant plusieurs années allant de pédopsychiatres à neuropsychologue en passant par psychologue spécialisée dans les troubles du comportement et orthophonistes…sans évolution notable pour ma fille et sans diagnostic probant si ce n’est que l’absence de langage et le retard mental d’Émeline étaient d’origine psychologique.

La rencontre avec le Dr. X a été décisive et a changé la vie de ma fille à l’âge de sept ans et par conséquent celle de notre famille. Enfin, analyses  médicales à l’appui, un diagnostic valable était posé par ce médecin bienveillant, disponible et toujours à l’écoute. Les difficultés d’expression et de compréhension d’Émeline étaient dues à  des infections bactériennes: la borréliose de Lyme, une infection au streptocoque A et une mycose.

Très rapidement le verbiage incompréhensible que ma fille utilisait jusque là a été remplacé par des mots, puis par des bouts de phrases, ensuite par des phrases complètes. Elle qui était dans son monde s’est ouverte au monde des autres, a appris à lire et à écrire, joue du trombone seule ou avec un orchestre, danse la zumba bien mieux que ses copines, est capable dans un magasin d’aller chercher et de choisir tout ce qui l’intéresse. Elle a délaissé les histoires de Winnie l’Ourson pour celles du Seigneur des Anneaux et du Hobbit.

A l’école maternelle et primaire, ses différents enseignants n’envisageaient pour Émeline qu’un placement dans un établissement spécialisé pour handicapés mentaux. En juin dernier, ma fille a réussi son C.A.P. d’Agent Polyvalent de Restauration en deux ans et en étant première de sa classe.

Sans le diagnostic d’infections bactériennes et sans le traitement antibiotique, Émeline n’aurait en aucun cas évolué de cette façon aussi positive et fait des progrès spectaculaires.

M.-P. Willigens


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu est protégé du copier-coller. Nous souhaitons garantir l'authenticité et le respect de nos témoignages.