Je m’appelle Mme Moreira De Pinho Stéphanie, maman d’un garçon née le 30/04/2008 diagnostiqué en avril 2011, après 15 mois d’errance médicale et 1 an d’attente pour un RDV pour un neuropédiatre renommé, qui diagnostique « Autiste lourd » et préconise de ne rien faire (école, orthophoniste, etc.) sauf le CPAM pour le suivi médical et de faire le deuil de l’enfant parfait. Confirmation du diagnostic par le CRA le 11/2012.

Face à l’absence de prise en charge adaptée, de façon autodidacte j’ai mis en place l‘école AVS (moi), méthode éducative ABA et TEACCH, école à domicile CNED, orthophoniste et traitement médicamenteux du Docteur du CPAM.  Risperdal, Mélatonine, puis Quasym. Ce qui a amélioré son quotidien hyperactif et envahissant.

En 2011, le diagnostic change « Autiste Asperger » mais en 2015, il devient très très violent, envahissant, avec des symptômes qui n’inquiétait pas son Docteur du CPAM depuis 2 ans.

En 2015, le traitement antibiotique du Dr X. à fait disparaître ses symptômes :  la transpiration excessive, maux de ventre, frayeurs nocturnes, maux de tête, diarrhée, mauvaise haleine, irritabilité, violence incontrôlable, perturbation ou errance mentale. Ce qui a permis dans les 15 jours, une diminution de 45 % de ces problèmes comportementaux et bien plus sur les 6 mois, 1 an .

moreira da pinho

Aujourd’hui, il ne prend plus que du Quasym. Mon fils paraît un enfant lambda, il peut jouer dans le jardin sans moi et être au collège avec son AVS (21 heures), marcher sur un trottoir sans se mettre en danger, comprendre ses erreurs et j’en passe beaucoup sur ces 6 ans qui se sont écoulés.

Mon fils à 12 ans et le Dr X. est le seul à l’avoir ciblé et traité du premier coup, si c’était à refaire je lui remettrais encore l’avenir de mon fils entre ses mains.

Mme Moreira da Pinho


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu est protégé du copier-coller. Nous souhaitons garantir l'authenticité et le respect de nos témoignages.