Nous avons adopté notre fils Thomas en Ukraine en 2010. Il était âgé de 2 ans, ne marchait pas et avait la taille d’un enfant d’un an.

Dès son arrivée en France, nous avons alerté le corps médical sur les problèmes de santé de Thomas qui présentait des diarrhées chroniques associées à des douleurs de ventre qui l’empêchaient de manger, de rattraper son retard staturo-pondéral et de dormir. Il était très agité et paradoxalement rapidement fatigable, avait de nombreux rhumes et infections ORL, et souffrait d’hyperacousie.

Malheureusement, malgré nos recherches et de nombreuses prises en charge : consultation d’ Adoption CHU de Dijon, Centre médico psychologique, CAMSP, suivis médicaux en neuropédiatrie, endocrinologie et par notre médecin traitant, aucun praticien ne savait comment traiter le cas complexe de Thomas: s’agissait-il d’hospitalisme, d’autisme, d’un syndrome d’alcoolisme fœtal, etc.

C’est dans ces conditions d’errance médicale que nous avons rencontré le Dr X en avril 2012, Thomas avait alors 4 ans.
Nous étions encore dans l’attente d’un diagnostic précis qui n’a été rendu qu’en février 2014 par l’équipe relais du CRA Rhône-Alpes (Dr Sonié), à savoir « syndrome d’alcoolisme fœtal avec autisme associé à une déficience intellectuelle ».

Devant ce tableau clinique complexe, le Dr X a pris le temps de nous expliquer qu’il ne pourrait pas tout traiter mais qu’il pourrait aider Thomas en matière d’infections chroniques. Nous avons immédiatement été en confiance avec le Dr X dont l’écoute et l’honnêteté nous ont rassurés. Seule une amélioration a été envisagée mais aucun« miracle » ne nous a été promis.

Dès le début du traitement, ce qui a été le plus rapide et le plus remarquable a été de voir Thomas mieux s’alimenter, commencer à travailler intellectuellement et à s’ouvrir au monde extérieur.

famille-houset

A ce jour, Thomas est certes handicapé mais les soins du Dr X ont permis à son corps d’être plus solide, il ne souffre plus ni de troubles intestinaux ni d’hyperacousie, il est rentré dans les apprentissages de base, et commence à s’exprimer par le biais d’une tablette.

Sophie et Ludovic Houset


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu est protégé du copier-coller. Nous souhaitons garantir l'authenticité et le respect de nos témoignages.